Dépasser l’insécurité (avec la Fundación Alternativas)

Les problèmes de la Libye sont multiples et connus ; mais ils ne sont pas près de s’estomper. Depuis 2011, le pays a évolué au gré d’évènements qui ont accentué les obstacles à son évolution, et augmenté d’autant la difficulté d’y remédier.

Aujourd’hui, l’ONU tente de pleinement s’engager sur la voie pour le dépassement des embûches libyennes. Cependant, les possibilités de procéder à de réelles avancées restent limitées, malgré la détermination de l’envoyé spécial de l’ONU pour la Libye, Ghassan Salamé. L’annonce par ce dernier de l’organisation d’une « conférence nationale » à la mi-avril 2019, à Ghadamès, aidera-t-elle à définir des solutions ? A ce stade, peu d’éléments portent réellement à l’optimisme, surtout depuis que « l’homme fort de l’est », le maréchal Khalifa Haftar, a lancé début avril 2019 une opération militaire qui a pour objectif la prise de Tripoli.

Pour mieux comprendre les ressorts de cette situation, le présent article mettra l’accent sur les problèmes de la Libye les plus saillants, et les recommandations à même d’aider le pays à avancer de manière plus positive. Pour ce, nous reviendrons en premier lieu sur les évènements les plus importants qui ont marqué la Libye depuis 2011 ; nous traiterons ensuite de la situation prévalant, à niveau national, sur le plan politico-sécuritaire, avant d’élargir notre analyse à la donne géopolitique régionale, et de formuler des recommandations à l’adresse de ladite « communauté internationale », Union européenne et Espagne comprises.(Poursuivre la lecture)

 

 

Menacer: “Le régime algérien n’est pas capable de se réformer” (El Salto)

« La crise politique ouverte en Algérie à la suite de la volonté du président Abdelaziz Bouteflika de se représenter, ne montre aucun signe de sa fin, pas plus que sa démission et la promesse d’une transition supervisée ont apaisé la rue. » Lyes Menacer 1979), consultant politique et journaliste du journal Liberté, l’un des principaux médias indépendants du pays, s’est entretenu au téléphone avec El Salto pour lui faire part de son analyse de la situation et des scénarios futurs possibles  »

Une interview de Ricard González que vous pouvez lire en Espagnol ici:

https://www.elsaltodiario.com/argelia/lyes-menacer-regimen-argelino-incapaz-reforma-solo-sobrevivir

Back To Top